Discographie : Haskalah (2019), Electric Klezmer (2014)

Pochettecarton-recto2_C2014100422.indd

écouter: http://horseraddish.bandcamp.com/releases

A propos de l’album Haskalah

Ce nouvel opus de Horse Raddish s’aventure sur le chemin de la création originale.
Toujours sur le crédo du « do it yourself »  en termes de production, cet album explore de nouveaux territoires imaginaires.  Inspiré du folklore yiddish, du jazz et des musiques actuelles, le propos évite l’exercice de style, revendique plus de singularité. Les idées sont foisonnantes, tantôt rock , tantôt baroques, pour un imaginaire contenu ou dévoyé qui se déplace entre tendresse, humour ou  rage . 

 Haskalah : titre de l’album emprunté au mouvement du même nom initié par Moses Mendelssohn au milieu du XVIII ème siècle ,  évoque la révolution des lumières à travers le filtre de  l’identité juive dans une vision moderniste, une pensée réformée en quête d’une société utopiste et humaniste. un voeux plus  païen  que pieux qui nous fait voyager aux confins d’un univers fantastique, bariolé de couleurs éclatantes et de mélange de cultures. On y devine aisément des super héros désarmés, personnages en quête d’amour universel ou intime qui s’intéresseraient  aux domaines profanes   tels que la littérature, la philosophie, la musique et les mathématiques . Aboutissement de plusieurs années de concerts ou la force narrative  a pris toute sa place ,  ces univers militent pour un folklore du lendemain, ponctués de quelques virgules musicales qui évoquent la double culture  et fluidifient les  transitions.

A propos de l’album Electric Klezmer

Sorti le 15 décembre 2014, l’album « Electric Klezmer » est distribué numériquement sur 128 plateformes de streaming et de téléchargement (Deezer, Spotify, iTtunes, Musicme etc.) par Believe sous le label Ignatub.

Sa version physique est disponible après les concerts ou par correspondance sur simple demande à l’adresse contacthorseraddish@gmail.com

Dans ce premier opus enregistré 100% live , Horse Raddish privilégie les émotions fortes et les arrangements instantanés. Retrouver l’énergie créatrice de la scène pendant les prises était la principale consigne. Nourries d’une complicité acquise au fil des années au gré de multiples aventures croisées, les intentions naissent parfois d’un simple regard, un sourire en coin, un « riff » espiègle, un clin d’oeil incitatif, l’itinéraire inattendu d’un solo ou d’un contrechant.

Le choix des morceaux d’Electric Klezmer oscille entre reprises re-appropriées du répertoire Klezmer traditionnel ou contemporain (notamment de l’Amsterdam Klezmer Band) mais aussi des Balkans et de compositions originales de Michel Taïeb (guitariste du groupe)… recherche délibérée de vertiges et de grâce comme graal à décrocher, introspections ou extraversions, goût prononcé pour un imaginaire débridé guidé par l’exigence de ne pas se répéter d’un concert à l’autre. De temps à autre s’invitent une histoire narrative sous forme de conte inventé et loufoque, ou des pensées poétiques et surréalistes inspirées des oeuvres d’Edmond Jabès.

Le groupe ne cherche pas à faire du neuf à tout prix, confiant dans la force du temps, il poursuit son chemin en toute humilité dans le respect des grands maîtres du genre. Perméable à l’air du temps et aux rencontres amicales spontanées (on notera la présence de Loïc Lantoine sur un titre), attentif à l’envie comme moteur collectif, nourri des itinéraires musicaux de chacun de ses membres, Horse Raddish nous invite à partager son plaisir d’un instant présent groovy, généreux et humaniste.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s